Forteresse de Jiayuguan sur la route de la soie, Chine - 2005

La route de la soie à moto

Un voyage à moto sur les traces des anciennes routes de la soie à travers l’Asie Centrale et la Chine.

Chameau de Bactriane à Jiayugan
Cavalier et son chameau de Bactriane à Jiayugan, Chine – 2005

J’ai réalisé ce voyage de juin à octobre 2005 en Suzuki 800 DR, c’est un parcours qui m’a mené de Venise à Pékin sur les traces de la route de la soie. Ce voyage, depuis la France, représente un périple d’environ 25500 km à travers Italie, Grèce, Turquie, Iran, Turkménistan, Ouzbékistan, Kazakhstan, Kirghizstan et Chine.

Voici le lien pour accéder au site principal du voyage

La préparation de la moto :

La moto choisie est une Suzuki 800 DR – modèle 97 – achetée d’occasion pour le voyage et totalisant 17246 km avant le départ.

La 800 DR est pour moi une moto qui est particulièrement adaptée au voyage, sans sophistication inutile, avec un bloc moteur refroidi par air et huile et de bonnes aptitudes en tout terrain (en restant raisonnable tout de même, car ce n’est pas une moto d’enduro !!!).

Préparation au voyage, Suzuki 800 DR
Préparation au voyage, Suzuki 800 DR

Dans ses autres points forts, on pourrait relever un arrière de cadre particulièrement costaud et apte à supporter la charge des bagages, une consommation très raisonnable et argument important : une moto plutôt économique tant à l’achat qu’à l’entretien.

Les modifications ci-dessous permettent d’alléger la moto (suppression du double échappement, mais aussi d’améliorer l’accessibilité au moteur en retirant tout l’habillage extérieur. Les autres modifications visent essentiellement à renforcer, protéger et fiabiliser l’ensemble.

  • Réservoir additionnel de 10l d’essence et vache à eau de 3l sanglés sur la selle
  • Valises Nonfango, 1 top case de 30l + 2 flat case de 25l
  • Porte bagage Bottelin Dumoulin « grand raid » renforcé et adapté
  • Mono silencieux laser adaptable
  • Kit chaîne renforcé, guide chaîne doublé par 2 plaques d’alu
  • Bougies moteur d’un indice thermique plus faible
  • Pneu AR, Michelin ANAKEE 130-80/17 + chambre à air renforcée
  • Guidon Renthal alu, poignées mousse, compteur électronique Sigma
  • Habillage de tête de fourche de Suzuki 600 DR, suppression de l’habillage d’origine
  • Protèges levier Acerbis + ceux d’origine du 800 DR assemblés
  • Tapis de réservoir + sacoche Alpha Bagster
  • Déflecteur d’air maison en alu pour le radiateur d’huile
  • Pneu AV, Michelin ANAKEE 90-90/21 + chambre à air renforcée
  • Sabot moteur alu de SUZUKI 600 DR adapté
  • Rayons attachés avec colliers rilsan
  • Fonds de jantes refaits au scotch US
  • Montages de chambres à air renforcées, doublées avec une deuxième chambre

Cartes utilisées :

  • IGN, Turquie, 1:750.000
  • Kummerly+Frey, Middle East, 1:4.000.000
  • Nelles maps, Central Asia, 1:1.750.000
  • International Travel Map, Iran, 1:2.500.000
  • Freytag & Berndt, Asie centrale, 1:1.750.000
  • Freytag & Berndt, Chine – Mongolie, 1:6.000.000

La carte du voyage :

56 réflexions au sujet de « La route de la soie à moto »

  1. Bonjour Christophe,
    Ton voyage fait vraiment rêver!
    Je compte faire le même type de voyage, et pourquoi pas en moto, mais je me demandais si tu penses qu’il est possible de le faire à 2 sur la moto. Ma femme n’ayant pas le permis, on ne pourrait partir à 2 motos 😉 Sur ton site, j’ai vu que tu disais « on » par moments, mais je ne vois qu’une moto 🙂
    Merci beaucoup d’avance pour ta réponse!
    Géraud

    1. Bonjour Géraud,

      Merci pour ton message,

      Je pense que ce genre de voyage est tout à fait faisable à deux, cela suppose d’adapter un peu le parcours pour éviter des portions qui pourraient être un peu difficiles ou ennuyeuses pour une passagère.

      Je dis « on » dans le récit parce qu’en fait le périple avait commencé à deux motos avec un ami et nous nous sommes séparés au milieu du voyage en Ouzbékistan,
      mais pour ce qui est de voyager à deux, ma compagne m’avait d’ailleurs rejoint en Ouzbékistan et nous y avons voyagé à deux pendant une quinzaine de jours.

      Nous avons aussi fait le Pérou à deux sur la moto pendant 5 semaines en 2014 sans problème. j’avais juste un peu réduit le chargement de la loto en éliminant temporairement tout le matériel de bivouac pour disposer d’un peu plus de place.

      Je crois qu’une bonne approche pourrait être de commencer par un voyage à moto de durée plus réduite, 3 semaines par exemple, de manière à tester en situation 😉

      A+
      Christophe

    1. Salut,

      En fait, c’était encore possible en 2005, la réglementation a commencé à se durcir à partir de 2006. J’avais aussi pu passer car je suis rentré en Chine par le poste frontière de Druzba au Kazakhstan, éloigné des passages les plus touristiques comme le Torugart, où je m’étais d’ailleurs fait refouler.

      N’hésites pas si tu as d’autres question, ce sera avec plaisir si je peux t’aider dans ta préparation.

      Cordialement
      Christophe

  2. Salut Christophe,

    Je t’avais contacté il y a quelques mois par email, car je prépare un voyage de Annecy jusqu’en Mongolie pour Juin-Juillet-Aout 2016.
    Comme je te disais, je ne savais pas encore avec quel moyen de transport je partirai mais je me suis décidé (je n’y connais rien en mécanique), mais je me suis renseigné et j’ai acheté une Honda cm 125 carbu de 1996. Ce sera donc en 125 ! (l’autorisation délivrée avec le permis B français ne permets pas de partie en 125 partout, donc j’ai fait mes démarches en Suisse, et maintenant mon permis A1 est reconnu partout).

    Je vais assurer la moto, et j’ai une question à ce sujet: il me semble qu’à certaines frontières, les douanes regardent l’assurance avant de laisser rentrer. Y-a-t’il des points particuliers à ce niveau là: quelles sont les choses qui doivent au minimum etre couvertes ?

    D’autre part, je suis en train de « pimper » la moto ! Je vais faire mettre des pneus tt terrain, un chargeur 12 volts, et des systèmes d’attache à l’arrière pour fixer des sangles. As-tu une autre modif à me conseiller à ce niveau là ?

    Merci !

    Rémy

    1. Salut Rémy

      c’est super, je vois que ton projet avance !

      Pour les assurances, la carte verte de ton assurance actuelle te couvre déjà pour un bon nombre de pays, y compris Iran, Russie… tu peux en voir la liste complète au dos du document.

      Après pour les pays en « stan », tu peux généralement souscrire une assurance à la frontière. Le plus important, à mon sens, c’est que tu sois couvert si tu venais à blesser quelqu’un dans un accident et pour toi, avoir une assurance rapatriement si tu venais à avoir un problème de santé important. Pour la Mongolie, je n’ai pas plus d’infos.

      Au niveau préparation, toujours garder à l’esprit de faire simple ! Je ne sais pas s’il est nécessaire que tu montes des pneus typés tout-terrain dès le départ ? tu vas surement rencontrer plutôt trouver du bitume au début.

      Soignes particulièrement la fixation du porte bagage, c’est un point sensible car on le charge souvent plus que la normale, il faut qu’il soit monté bien ajusté et sans contraintes (ne pas forcer sur la visserie, utiliser des écrous nylstop ou du frein filet pour éviter les desserrages intempestifs) et ne pas hésiter à ajouter un renfort ou une jambe supplémentaire qui évitera une fatigue excessive de la boucle arrière du cadre qui pourrait à la longue finir par casser. Tu peux aussi prévoir un support pour accrocher solidement un petit bidon de 5l d’essence pour te donner un peu plus d’autonomie dans certaines régions.

      A bientôt
      Christophe

      1. Salut Christophe,

        Le projet avance bien, départ le 4 Juin.
        J’ai beaucoup aimé tes photos de la traversée de L’Albroz en Iran (piste d’altitude), mais je n’arrive pas à trouver sur mes cartes un itinéraire qui emprunterait ce genre de routes… Peux-tu me dire quel fut ton itinéraire pour la traversée du massif stp ? Je veux éviter les zones prisées des habitants de Téhéran le week end et préfère les villages de bergers.

        Merci d’avance,

        Rémy

        1. Salut Rémy,

          Effectivement la traversée des Alborz est une jolie partie du voyage, avec de belles pistes de montagne. Cette partie là s’est faite au « feeling », sans itinéraire vraiment prévu…

          Pour le tracé, celui de la Google map du voyage que tu peux trouver sur mon site, est assez approximatif, mais correspond dans les grandes lignes, j’y ai retrouvé la position du village de Kelayeh à peu près à mi-parcours.

          Le point d’entrée se trouve après Ramsar, il y a plusieurs routes perpendiculaires à la route côtière qui s’engagent dans le massif. Après, il y a un réseau de pistes très important dans ce massif montagneux.

          Et une fois sorti du massif tu vas retomber facilement sur des routes qui vont te ramener vers Quazvin par exemple.

          Je suppose que tu vas emmener un gps, ou utiliser ton smartphone ? Le plus simple serait, je pense, que tu rentres une trace approximative du parcours que tu veux faire, tu peux la réaliser sur google maps, puis faire un export kml que tu importeras sur ton gps, pour avoir une visualisation du tracé.

          Après c’est juste indicatif, tu composes avec les pistes que tu rencontres et les indications que pourront te donner les villageois. Mais cela te donne quand même donne un cap à suivre.

          A bientôt
          Christophe

  3. Salut Christophe,

    Je m’appelle Camille (garçon), j’ai 24 ans et j’ai comme projet de partir de Bordeaux jusqu’en Mongolie en Side Ural. Je suis motard mais le side me tente bien de par sa capacité d’emport, son originalité et son aisance en off-road.

    Je souhaite passer par le lac Baïkal avant de redescendre sur la Mongolie. Pour l’instant je suis seulement dans la phase épargne financière – préparation du parcours ce sera surement pour le printemps 2017. Je ne trouve pas beaucoup d’info sur tes hébergements, as tu fais du camping sauvage tout au long de ton parcours? Est ce selon toi possible partout dans ces pays (que je connais pas du tout) ?

    As tu un bon niveau de russe ou on s’en sort en anglais + gestes ? As tu connu des pépins mécanique ?
    Qu’en est il de la qualité de l’essence dans ces pays ? Les nouveaux sides Ural sont à injection…

    Merci beaucoup et au plaisir de te lire,
    Camille

    1. Voilà un beau projet de voyage !

      Pour répondre à ta question sur les hébergements, j’en ai fait de toutes sortes, et du bivouac lorsque j’étais dans des coins isolés, en pleine nature et dépourvus de toute autre possibilité.

      Camper tout au long du parcours ne sera pas forcément évident, aujourd’hui par exemple la situation dans l’Est de la Turquie est très tendue, camper en Iran ne serait pas forcément évident, Le Kirghizstan s’y prêtera mieux à mon sens.

      Je crois que c’est à adapter en fonction de ton parcours, de la situation du moment et surtout ne pas oublier de demander aux gens du coin qui sont souvent de bon conseil. Qu’est ce que tu prévois comme itinéraire ?

      Je n’avais aucun niveau de Russe, j’ai appris quelques mots sur le tas et j’avais pris un petit guide de conversation pour trouver quelques mots usuels, c’est un excellent moyen pour nouer du contact !

      L’anglais n’est pas très utile, sauf dans certains coins un peu plus touristiques.

      J’ai eu la chance de ne pas avoir de problème mécanique ;-), quand à la qualité de l’essence, elle est effectivement très variable notamment en Ouzbékistan où, en plus, l’approvisionnement est parfois sommaire, mais mon 800 DR était vraiment très tolérant à ce sujet là… je n’ai pas d’expérience avec les sides Ural pour t’en dire plus !

      Bonne journée, A+
      Christophe

      1. Salut Christophe,

        Merci pour ta réponse !!

        Je compte passer par Italie – Grèce – Turquie – Géorgie – Azerbaïdjan – Traversée de la mer Caspienne – Kazakhstan – Uzbékistan – Tadjikistan – Kirghizstan – Russie (Baïkal) – Mongolie.

        Le climat est effectivement tendu dans certains pays en ce moment, espérons que les tensions s’apaisent d’ici mon départ…

        Pour la navigation, en plus des cartes papiers utilise tu un GPS en particulier? Je cherche le modèle idéal avec une grande mémoire pour pré-charger toutes les cartes des pays traversés, une autonomie correcte et robuste.

        Merci encore, et bonne journée
        Camille

  4. Bonjour Christophe,

    Comme je te disais par email, je compte faire Annecy – Oulan Bator en 3-4 mois à partir de Mai. En couvrant une partie de la route de la soie (jusqu’au Kirghistan).
    Je me suis décidé pour une moto 125 (je ne sais pas encore laquelle), je pense que c’est un bon compromis entre puissance, vitesse, absence de permis moto et enfin manque absolue de connaissances mécaniques !

    J’aimerais savoir si tu t’es déjà senti menacé ou en insécurité lors de ton périple ?

    Merci et à bientôt, j’aurais surement d’autres questions à mesure que je me préparerai.

    Rémy

    1. Salut Rémy

      Je vois que les contours du voyage commencent à s’ébaucher, voyager en 125 t’obligera à faire des choix et à voyager léger, peut-être parfois à prévoir un bidon supplémentaire de carburant, cela t’obligera aussi à adapter le rythme du voyage mais je pense que c’est faisable.

      L’année dernière en Amérique du Sud, j’ai partagé quelques jours de route avec un motard qui roulait en 125, ça roulait bien mais son plus gros ennemi était le vent…

      Pour répondre à ta question, non, je ne me suis jamais senti menacé durant ce voyage, mais bon cela commence déjà à dater de 10 ans et le monde évolue…
      Je pense qu’il faut de toute façon rester toujours un peu vigilant, ne pas voyager de manière ostentatoire pour ne pas tenter et faire preuve de bon sens.

      A+
      Christophe

  5. Bonjour Christophe,

    Super site et vraiment très interressant de pouvoir lire toutes les réponses que tu fais .
    Je prévoie d’aller à Samarkande et retour en 2017 et depuis qq temps déjà je me suis penché sur le sujet.
    Je voudrais savoir quelle marque et quel type de pneus tu avait monté sur ta moto et combien de kilomètres tu as fais avec.
    A bientôt.
    Luc

    1. Salut Luc

      J’avais monté sur le 800 un train de Michelin Anakee, ils ont fait tout le voyage jusqu’à Pékin, soit un peu plus de 25000 km, mais en voyage plus encore qu’au quotidien, je roule en mode apaisé 😉

      Ce profil de pneus va bien dans la majorité des situations, le seul point noir c’est face à la boue… mais en y allant doucement ça passe.

      Merci pour ton message et à bientôt si tu as d’autres questions
      Christophe

  6. salut Christophe

    une question administrative sur la route de la soie….
    comment ça s’est passé pour le visa en chine ? (combien de temps avant, difficultés?…)
    et as tu été accompagné sur place par des « guide » sur ton parcours en chine ?
    merci

    1. Salut Eric

      Pour le visa Chinois, j’en avais fait la demande en Ouzbékistan à Tachkent, sans préciser que je voyageais à moto, et j’avais obtenu un visa de tourisme facilement, je ne me souviens plus du délai exact, mais cela avait du se faire en moins d’une semaine. C’était environ un mois avant avant que je ne me présente à la frontière chinoise.

      Après j’ai voyagé en Chine sans guide, ni accompagnateur, mon voyage date de 2005, et à cette époque il y avait beaucoup moins, voire pas, de contraintes pour circuler en Chine !

      Les postes frontières les plus « touristiques », Irkeshtam, Torugart du fait de leur proximité avec la ville de Kashgar ne pouvaient déjà pas être franchis sans l’aide d’une agence.

      Celui par lequel je suis rentré, Druzba au Kazakhstan, pouvait se franchir en toute autonomie, mais cela a malheureusement changé très rapidement et ce n’est plus le cas aujourd’hui.

      Voilà, n’hésites pas si tu as d’autres questions, tu as un projet de voyage dans ces régions ?

      A+
      Christophe

  7. Bonjour,
    Je suis sur le départ pour l’Asie centrale et je n’arrive pas a savoir si un carnet de passage en douane est nécessaire pour les pays que je veux traverser, a savoir, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le kirghiztan, le kazakstan, Russie et Mongolie.
    Votre retour d’expérience me sera précieux!
    Merci

    Julien

    1. Bonjour Julien,

      Pour les pays que j’ai traversés en 2005, à savoir Turkménistan, Ouzbékistan, Kirghizstan et Kazakhstan, le carnet de passage en douane (cpd) n’était pas nécessaire et je ne crois pas que cela ait changé à ce jour.

      Dans mon cas, je ne l’avais utilisé que pour l’Iran, et quelques années auparavant pour l’Egypte.

      Je pense que le plus judicieux serait de te renseigner auprès de l’organisme qui délivre les CPD, l’automobile club de ta région par exemple, afin qu’ils te confirment quelle est la liste des pays qui rendent obligatoire le CPD ?

      Tu as prévu de partir quand ?

      A+
      Christophe

    2. Salut les gars,

      je prépare le même voyage et je confirme que le carnet de passage en douane est demandé seulement pour l’Iran (garantie bancaire de 150% de la cote argus de ta moto)

      je rebondis à ce que tu as dis:
      – as tu le visa turkmène? je crois que le consulat demande une attestation d’assurance pour la moto et il n’y a aucune assurance française qui assure le Turkmenistan! Ils nous demandent donc un papier impossible à fournir… tu en sais plus sur le sujet?

      Que compte tu faire de ta moto en Mongolie? si tu as des plans de fret aérien pour rapporter la moto en France je suis preneur!

      A+!
      Vincent

  8. Salut Christophe,
    On étudie notre itinéraire et on se demande parfois l’interet d’etre passé par tel ou tel endroit…
    Avant de t’assiéger de questions, on tenait à te demander si tu preferes qu’on passe par ton forum (au risque de laisser beaucoup de posts et rendre ton blog moins lisible) ou alors communiquer par mail?
    Merci et a bientot !
    Vince et Charly

      1. Salut Christophe, deux questions ce matin:
        – on a remarqué que tu as fais une boucle en Iran dans le coin de Ramsar, te souviens tu si ca valait le coup? on hésite à faire comme toi ou rejoindre directement Now shar.
        – niveau équipement motard, on aimerait connaitre ton équipement (botte ou chaussures, jean? manteau? type de casque? gants?)
        Merci et à bientôt.
        Vincent

        1. Salut Vincent,

          A mon sens, vous pouvez vous en affranchir, cette boucle avait pour but premier de fuir le trafic routier infernal de l’axe routier principal et aussi de voir la vallée d’Alamut.
          Dans les points positifs, les pistes et les paysages dans ce massif des Alborz sont superbes, mais après les rives de la Caspienne ne justifient pas le détour si vous voulez tracer votre route plus rapidement.
          Pour ce qui est de l’équipement, j’avais des bottes de cross, un jean classique, une veste d’enduro roxy, modulable avec aérations et doublure amovible, un intégral de tout terrain et des gants en cuir léger (été), que je pouvais compléter avec des sous-gants si besoin.

          A+ Christophe

  9. Salut Christophe, je reviens vers toi pour le visa iranien,
    j’ai d’abord regardé sur le site des affaires étrangères d’Iran la Démarche à suivre:
    ca coince ds le formulaire quand ils ns demandent, adresse, téléphone, organisme de celui qui nous acceuillent (vu que nous avons personne)
    je pense que c’est pour ca que tu es allé sur key2persia, je suis donc allé jeter un coup d’oeil mais je comprend pas trop la procédure. tu as fonctionné avec eux facilement? a quel moment de la procédure ils t’envoient à paris pour donner tes empreintes?
    je sais je suis pas doué mais c’est le premier visa donc faut que je me chauffe!
    merci pour tes infos
    Vincent

    1. Salut Vincent,

      Effectivement key2persia jouait le rôle de l’organisme (agence) qui accueille et était obligatoire pour obtenir le précieux sésame, ensuite ils envoyaient au consulat un document par fax qui certifiait ta demande et te permettait d’obtenir le visa.
      En 2005, il n’y avait pas à fournir d’empreintes digitales, ce qui alourdit un peu la procédure, mais je pense que tu devrais les contacter pour voir comment ils organisent la demande de visa en fonction de ces nouvelles règles.
      Nous correspondions par mail, ils avaient été très fiables et efficaces, et en toute confiance car le règlement de leur prestation devait se faire, une fois dans le pays, en passant à l’agence de Shiraz.
      Depuis, il y a aussi des boîtes spécialisées dans l’obtention de visas qui se sont développées en France, à comparer peut-être aussi ?

      Bon courage pour la paperasse ;o) et a+
      Christophe

  10. Salut Christophe,
    Merci pour ce magnifique site, une vraie mine d’or!
    Nous sommes deux potes de 24 ans (Vincent et Charles) et avons pour projet de faire la route de la soie cet été (juillet aout septembre) en 500 xt, nous sommes en train de faire notre itinéraire et aimerions egalement cartographier les points de ravitaillement. Pourrais tu nous aider sur ce point? as tu eu du mal parfois à trouver de l’essence? Avais tu prévu ca avant ton voyage ou tu remettais de l’essence des que tu voyais un point de ravitaillement?
    autre point, nous avons en gros deux mois de moins que toi pour faire notre périple, tu vois quand meme cela réalisable? Y a t-il des boucles ou portions que nous pouvons supprimer?
    Merci pour tes réponses et à bientôt
    Vincent

    1. Salut Vincent et Charles,

      Merci pour le compliment, je suis ravi que mon site puisse vous aider à préparer votre projet.

      Le ravitaillement en essence n’a pas été un problème durant mon voyage. Je t’avoue n’avoir rien préparé à l’avance à ce sujet. Il faut dire que la conso du DR était tout à fait raisonnable et qu’un plein me permettait en roulant tranquillement de parcourir un peu plus de 400 km…

      Pas de souci non plus pour trouver de l’essence, mais effectivement j’avais tendance à refaire systématiquement le plein lorsque je trouvais une station, et surtout dans les zones peu habitées.

      Il n’y a qu’en Chine, au Xinjiang où j’avais embarqué un réservoir supplémentaire de 10l attaché sur la selle car dans cette région les distances sont immenses et je ne savais pas trop où j’allais…

      Le reste du pays, en 2005, était déjà bien pourvu en stations et il y en avait beaucoup en construction, donc je pense que vous ne devriez pas avoir de soucis de ce côté là, il vous faudra par contre augmenter l’autonomie des XT.

      Je pense que la durée du voyage peut-être raccourcie, j’ai pris mon temps, je suis resté un peu en Ouzbékistan, fait aussi pas mal de tours et détours pour tenter de rentrer en Chine, puis notamment au Xinjiang pour revenir sur Kashgar.

      Le plus vorace en temps est bien souvent la demande de visa ou des tentatives d’entrée en Chine qui peuvent vous obliger à faire pas mal de kilomètres supplémentaires… et de démarches administratives.

      Si vous tirez au plus court, sans perdre de temps au passages de frontières, je pense que vous pouvez effectivement le faire en trois mois.

      à bientôt
      Christophe

      1. oui c’était l’idée de mettre un reservoir plus gros.
        On va essayer d’avoir tout nos visas avant de partir, c’est notre objectif du mois de janvier d’au moins lancer les demandes.
        Je pense que l’on reviendra surement vers toi bientôt pour de nouvelles questions!
        Bonne fin de weekend
        Vincent

  11. Bonjour,

    j’ai trouvé il y a un moment votre super site sur le voyage et notamment la partie sur la route de la soie et le DR 800!

    Préparant moi-même un DR 800 pour gagner du poids de l’accessibilité et voyager je voulais suivre la même idée et placer un habillage de tête de fourche de Djebel, hors là j’ai le plastique mais tel quel ça ne convient pas.

    Je me demandais si vous aviez conservé l’araignée et si vous aviez déplacé l’électricité ?? Peut-être auriez vous quelques détails complémentaires sur cette modification ?

    Merci et bonne continuation !

    Fred

    1. Bonjour Fred,

      Merci pour ton message, effectivement il faut un peu modifier l’araignée pour que cela puisse se monter.

      Tout cela date un peu mais je me souviens l’avoir tout d’abord réduite en largeur, il faut scier la tige horizontale des deux côtés, je l’ai entourée en rouge sur la photo et l’habillage du Djebel vient reposer dessus. La fixation de l’habillage à ce niveau là est assurée par des colliers rilsan.

      Après je me souviens avoir tordu à 90° deux pattes de fixation existantes de manière à pouvoir visser l’habillage sur l’araignée (emplacement de la vis en vert).

      Le faisceau électrique est conservé d’origine et fixé dans le peu de place disponible derrière l’habillage avec des colliers rilsan.

      Voilà j’espère que cela pourra t’aider dans ta préparation.
      Christophe

      Montage tête de fourche Suzuki 800 DR
      Montage tête de fourche Suzuki 800 DR

  12. Bonjour,
    Merci pour nous partager ces images et ces conseils. Je planifie un voyage analogue. Mais je n’arrive pas encore à me faire une idée du budget. Qu’a-t-il été pour toi ?
    Je compte partir avec une V strom 650, pour des raisons proches de celles que tu énonçais. Qu’en penses-tu ?
    A+
    Pierre

    1. Bonsoir Pierre et merci pour ton message,

      Je vais essayer de te donner un ordre de budget approximatif car je n’ai jamais calculé précisément poste par poste ce que cela avait pu me coûter, mais globalement pour ce voyage de 5 mois j’ai dépensé environ 11000e, auxquels il faut déduire 3800e pour l’achat de moto, environ 700e avant le départ en visas et équipement divers, 1500e pour le retour de la moto en caisse par avion Aie, Aie, Aie, ça fait mal sur la fin du voyage… mais carnet de passage en douane oblige…
      Pour ce fameux carnet de passage je n’avais pas versé de caution, mais obtenu une lettre de ma banque.
      Cela laisse donc environ 5000e pour couvrir pendant 5 mois les dépenses courantes, bouffe, essence, hébergement, entretien de la moto, assurances, visas, lettre d’invitation, entrées et visites de site, péages, une « amende » pour excès de vitesse au Kirghizstan… :o) etc…
      soit environ 1000e par mois, bon il y a sûrement d’autres petites choses auxquelles je ne pense pas !
      C’est un calcul un peu à la louche, mais assez fidèle je pense, hormis par exemple le billet du ferry Venise-Igoumenitsa que je n’ai pas compté et dont j’ai oublié le prix…

      Concernant la Vstrom, je ne connais pas particulièrement cette moto, mais j’ai le sentiment que c’est une machine plutôt adaptée au voyage car elle est utilisée par pas mal de voyageurs. Le choix de la 650 me semble plus judicieux, je pense que c’est une cylindrée suffisante et on se sort toujours plus facilement des passages difficiles avec une moto légère.

      N’hésites pas si tu as d’autres questions
      A+
      Christophe

  13. re bonjour christophe.
    pour ce qui est des visas j ai cru comprendre que le cas echeant il etait possible de procéder sur place.est ce réellement possible?me conseilles tu de passer par une agence spécialisée?A+.merci

    1. Salut,

      Effectivement il est tout à fait possible de demander certains visas en cours de voyage, mais il ne faut pas négliger que c’est une activité qui peut prendre du temps, trouver les consulats, y être aux bon horaires d’ouverture, avec les bons documents et parfois avec un jour férié imprévu qui peut bousculer le calendrier… Et vérifier aussi à l’avance qu’il y a bien une représentation consulaire du pays concerné à l’endroit où projettes de passer !

      Je te conseille d’en faire le maximum avant le départ, tout au moins ceux qui ont une durée de validité suffisante. Pour ma part, avant le départ, depuis la France j’avais obtenu les visas pour l’Iran, le Turkménistan et l’Ouzbékistan. Puis en Ouzbékistan, j’avais obtenu Chine, Kazakhstan et Kirghizstan.

      Pour certains pays, il est parfois intéressant de demander un visa à entrées multiples, si tu dois revenir en arrière, cela facilite grandement les choses.

      Pour ce qui est des organismes spécialisés, je pense qu’ils sont surtout intéressants si tu es dans l’urgence, alors oui, ils vont te procurer un service rapide et efficace, en dehors de ce cadre je ne vois pas l’intérêt de payer pour un service que tu peux réaliser.

      Cependant, tu es parfois obligé d’y passer, car dans ou pour certains pays, pour l’obtention d’un visa avec une durée plus longue que la normale, ou a entrées multiples, les services consulaires demandent parfois une lettre d’invitation (qui te coutera quelques dizaines d’euros) à obtenir auprès d’une agence de tourisme locale.

      Par exemple, il y a déjà pas mal d’années de cela, pour obtenir un visa Éthiopien, bien que je sois à moto, j’avais du produire un billet d’avion AR depuis l’Égypte, et il ne manquait pas d’agences de voyages au Caire qui proposaient ces tickets « refundable » moyennant finance… comme quoi…

      A+
      Christophe

  14. Bonjour je prépare le même voyage.peux tu me donner quelques renseignements et adresses pour rapatrier par fret avion la moto d Ouzbékistan.felicitations.merci

    1. Salut

      J’avais eu un bon contact avec l’agence DHL à Almaty au Kazhakstan, ils me proposaient de renvoyer ma moto en caisse en camion par la route. Cela aurait pu être une alternative intéressante à l’avion qui est tout de même plus onéreux.
      Je sais aussi que Lufthansa Cargo opérait en l’Asie centrale en 2005, des amis avaient rapatrié leurs motos en Allemagne par ce biais depuis le Kaz.
      Mais tout cela date un peu et je n’ai pas d’adresse à te conseiller, perso j’avais utilisé les service d’une agence cargo basée à Pékin, après je pense qu’il te faut essayer de nouer des contacts via le net et ensuite rencontrer les gens sur place et c’est là que cela se décidera.
      Si tu décide de renvoyer ta moto en caisse par avion et si tu veux réduire le coût il te faudra travailler sur 2 axes : réduire le volume de la caisse et le poids de l’ensemble.
      Il ne faut pas hésiter à démonter le guidon, la roue avant par exemple, décomprimer totalement le ressort de l’amortisseur arrière pour abaisser la moto. Cela peut représenter de substantielles économies sur le volume final. Il te faudra aussi prévoir de vidanger le réservoir de tout le carburant, vidanger l’huile moteur et retirer la batterie…
      Voilà ce que je peux te dire !
      A+
      Christophe

  15. Bonjour,

    Je voudrais commencer pour te dire que simplement magnifique ce que tu as fait!!!

    Je voudrais te poser une question, comment as-tu fait avec l’argent, je veux dire, si j’ai bien compris on peut pas faire des retraits avec nos cartes bancaires en Iran par exemple. Est-ce que tu avais toujours tous tes sous sur toi, ou tu faisait des retrait régulièrement, comment tu as fait avec les différents monnaies…

    Je commence à planifier un voyage du même genre, alors je me pose des questions.

    Merci beaucoup,

    Daniel

    1. Bonjour Daniel

      Merci pour ton message, pour essayer de répondre à ta question voici ma manière de fonctionner côté financier

      D’abord, je ne pars pas avec tout l’argent nécessaire, je retire au fil du voyage mais j’essaye de partir avec plusieurs moyens de paiement et une petite réserve de sécurité :

      – Une carte bleue
      – Des espèces (USD / Euro)
      – Des travellers chèque (penser à relever les numéros de série et conserver la liste séparément des travellers en cas de perte ou vol)
      – La réserve de sécurité, c’est 300 euros en billets, roulés serrés, protégés sous un film plastique et planqués quelques part.

      Après pour le côté sécurité, sans être parano, j’utilise aussi une ceinture extra plate qui se porte sous le pantalon. Essaye aussi avant de partir de noter quelque part les taux de change des monnaies des différents pays que tu vas traverser, histoire de vérifier que les taux que l’on va te proposer sont corrects.

      Pour un voyage comme celui sur la route de la soie, j’ai utilisé au départ ma carte bleue en Turquie, par exemple lorsque tu quittes la Grèce par Ipsala, et que tu arrives à Keşan, première ville Turque à 50 km de la frontière, tu trouves plusieurs ATM qui permettent d’effectuer un retrait.

      Si tu calcules bien ton budget journalier, tu peux retirer assez d’argent pour la traversée de la Turquie et de l’Iran. Les lires Turques qui te restent peuvent être changées en devises Iraniennes après la frontière, il y avait à l’époque beaucoup de changeurs au noir à cet endroit.

      Et si tu es un peu court en Iran, il te faudra effectivement changer des espèces dans une banque.

      Pour la suite au Turkménistan, dans mon souvenir, il n’y avait pas d’autre alternative que de faire du change, là aussi le change au noir se pratiquait couramment et à la sortie du pays tu soldes ce qu’il te reste.

      En Ouzbékistan, il est plus facile de faire du change, d’utiliser des travellers et également une CB pour effectuer un retrait dans une banque.

      Kirghizstan et Kazakhstan, tu peux normalement prévoir d’utiliser ta carte bancaire à Bishkek et Almaty.

      Pour la Chine c’était l’inconnu, à l’entrée dans le pays, j’ai été un peu pris au dépourvu car il était trop tard pour changer dans une banque juste après la frontière. J’ai eu beaucoup de chance car j’ai retrouvé un routier Kazakhe avec qui j’avais longuement patienté à la douane et il m’a aidé à aller faire un peu de change au noir au marché, merci encore à lui !

      Par contre pour la suite, j’ai peiné, car à Kashgar les deux banques sollicitées ont refusé ma carte bleue. Finalement, une des deux banques a accepté de recevoir un virement de ma banque. Donc, très important, disposer des coordonnées de ton agence bancaire, les prévenir que tu pars à l’étranger afin de les sensibiliser au fait que tu peux avoir besoin d’un virement (que tu ne pourras peut-être pas réaliser depuis la gestion en ligne de ton compte).

      J’ai eu le même souci à Pékin, j’étais limité en retrait avec ma CB et j’avais besoin de régler le transitaire qui s’occupait de retour de la moto. J’ai donc dû ouvrir un compte à la Bank of China pour recevoir mon virement, mais cela s’est fait assez facilement en fait.

      Il y a aussi les solution de transfert par Western Union, si quelqu’un peut te dépanner depuis la France, je n’ai pas testé, mais cela peut-être une bonne solution pour se « ravitailler » en cours de route ou à mi-voyage.

      Voili, et n’hésites pas si tu as d’autres questions.

      A+
      Christophe

      PS : Je suis curieux, tu prévois de partir dans quelle direction ?

      1. Salut Christophe,

        Merci infiniment pour toutes tes réponses, je suis certain que ça va être très utile. Je pense que par la suite je vais te poser pas mal des question, j’espère ça sera pas gênant pour toi….

        Bon je vais te raconter un peu plus de mon idée de voyage. Je suis Colombien, je suis ingénieur et je suis entrain de faire un doctorat en mécanique à Saint-Etienne.

        Avant de rentrer définitivement dans mon pays, je voudrais faire un voyage inspiré de celui que tu as fait. J’ai des amis (aussi des colombiens) qui sont motivés alors, à priori je serai pas seul 😀

        Nous, en tant que citoyens d’un pays comme la Colombie, avons pas mal des difficultés pour les visas, alors l’idée c’est d’éviter au maximum les pays où on nous en demandera.

        On compte faire comme tu as fait, prendre un ferry à Vénice pour aller en Grèce. Traverser la Grèce, la Turquie (on a pas besoin de visa pour la Turquie), après passer en Iran, continuer en Turkménistan pour finir au Ouzbékistan.

        Pour le retour, on revient au Turkménistan, et on prend encore un ferry jusqu’en Russie (« Caspian sea »). Après on continue en Ukranie, Slovaquie, Autriche , Suisse et finalement la France.

        Voilà mon idée. Qu’est-ce que tu en penses?

        Merci beaucoup, et dans la semaine je reviendrai pour te poser d’autres questions.

        A bientôt

        Daniel

  16. Salut Christophe,

    J’avance bien dans mon projet, départ dans 3 semaines… mais toujours pas le visa iranien( il m’ a été refusé une fois pour je ne sais quel raison). Hésite pas non plus à checker les news ainsi que l’option ou suis-je actuellement (j’ai une balise avec moi qui envoi ma position toutes les 30minutes vers mon site web).

    Si tu as 2,3 conseils de dernières minutes, ils seront toujours les bienvenues!

    A +

    bastien.

    1. Salut Bastien,

      Pour le visa Iranien, j’avais utilisé les services d’une agences iranienne, key2persia, qui avait été très efficace, je pense que tu peux par leur intermédiaire faire une demande de visa que tu pourrais récupérer en Turquie éventuellement.
      Sinon, je te souhaite bonne route, plein de rencontres et je te suivrai sur ton site

      A+
      Christophe

  17. Salut Christophe,

    J’avance bien dans mes préparatifs, surtout au niveau commerciale, recherche de sponsors. Mais je continue bien évidement avec la paperasse administrative. A propos de cela, j’ai vu que tu étais passé en chine via Usharal; et je me demandais pourquoi ne pas être passé en Chine plus au Sud (Koktal ou Zharkent) étant donné que tu redescendait sur Kashgar.
    Ma quesiton est donc la suivante « L’entrée en Chine avec son propre véhicule est it fort compliqué? et y a t’il des endroits plus relax? »

    Merci d’avance en tout cas pour l’aide!!!

    Bastien.

    PS: Je t’ai mis mon site web… si ça t’interesse 😉

    1. Salut Bastien

      Je suis allé voir ton site et je vois que ça avance bien. Pour l’entrée en Chine, c’est un vaste sujet. Effectivement mon objectif était bien d’aller à Kashgar Avant d’arriver à rentrer via Usharal et Druzba, je me suis d’abord fait refouler une fois au Kirghizstan après avoir tenté de passer par le col du Torugart.

      A ce poste frontière, il y a un passage régulier de quelques touristes autour desquels les agences de tourisme ont développé un business lucratif et donc, sans agence qui vient t’ accueillir et t’amène jusqu’à Kashgar, je pense qu’il est impossible de passer.
      Il m’avait fallu à cet endroit forcer un peu le passage, au premier point de contrôle Chinois, le portail était ouvert, si, si, véridique, et les gardes étaient occupés à je ne sais quoi ce qui m’avait permis de franchir au moins la clôture, ils m’avaient ensuite laissé passer après de longues discussions et moyennant 20 euros, mais au second check point, il n’y eu rien à faire, on était vendredi, le poste fermait pour le week-end, je pouvais décider de passer 2 jours là à attendre qu’une agence arrange éventuellement mon passage le lundi moyennant finance… et l’officier de poste était inflexible, je n’ai pas regretté d’avoir fait demi tour.

      Il y a un deuxième point de passage au Kirghizstan, celui de Irkeshtam, je n’ai pas testé car il est tout de même assez éloigné du Torugart et c’est aussi un point de passage assez emprunté.

      En remontant, vers le nord, au Kazakhstan, le premier point de passage est Korghas (Zharkent) et j’avais pu savoir que le passage n’y était pas possible quelques semaines auparavant, c’est donc pour cela que je suis monté directement plus au nord où j’ai pu passer la frontière sans contraintes par ce poste un peu reculé de Druzba où il y avait à l’époque peu de passage de touristes et je pense que cela a été un facteur positif. Il ne me restait plus à partir de là qu’à retourner sur Kashgar… ;o)

      En étudiant les carte tu peux voir qu’il y a apparemment encore au moins un ou deux points de passage plus au nord d’Usharal (Qoqek, Jeminay), ce sont peut-être des pistes à explorer. Après, je crois qu’il n’y pas de vérité absolue, selon le jour et les gens sur lesquels tu vas tomber… je pense qu’il ne faut pas hésiter à tenter sa chance.

      A+
      Christophe

  18. Salut Christophe,

    je commence à avancer dans les préparatifs de mon voyage, et je me demandais si tu pourrais m’éclairer sur un point que je n’arrive pas à solutionner?
    Au niveau des assurances de responsabilité civile du véhicule, as tu pris des assurances à l’entrée de chaque pays ou as -tu contracter une assurance globale avant le départ? Dans les deux cas, est ce que tu te souviens +/- combien ça t’avais couté?

    Merci d’avance en tout cas et bonne année…

    Bastien.

    PS: pour le transport de ta moto en avion, avec quelle compagnie l’as tu fait?

    1. Salut Bastien, et meilleurs vœux pour cette nouvelle année, je te souhaite de pouvoir concrétiser ton projet.

      Il existe peut-être des assurances qui te couvrent partout, pour ma part je n’en ai jamais eu. J’ai utilisé mon assurance classique au maximum, c’est à dire dans mon cas jusqu’en Iran (Tu peux voir au dos de ta carte verte dans quels pays tu es couvert par ton contrat).

      Après dans certains pays d’Asie centrale, au passage de la frontière, tu payes une assurance obligatoire (pour une durée de quinze jours par exemple) lorsque tu rentres dans le pays. Je n’ai plus souvenir du prix mais ce n’était pas cher du tout, je crois me souvenir que cela fonctionnait ainsi au Kirghizstan et peut-être aussi au Kazakhstan ? Désolé, je ne m’en souviens plus exactement.

      Après pour la Chine, j’ai roulé sans assurance particulière, il n’y avait rien à mon sens de réellement prévu pour celui qui rentrait avec son propre véhicule dans le pays, et on ne m’a rien demandé non plus.
      Cela oblige à redoubler de vigilance, à rester concentré et à faire preuve d’une prudence extrême au guidon. Ce qui est également valable pour les pays où « tu as » une assurance…

      Pour le retour de la moto, j’avais travaillé avec un transitaire à Pékin qui s’appelait new times cargo, très sérieux et professionnels, et ensuite le transport s’était fait avec Air China.

      A+
      Christophe

      1. Merci pour les infos,

        j’ai bien prit note de tout et je vais contacter le transitaire cette après-midi.

        A + et bonne journée.

        Bastien.

  19. Salut Christophe,
    Merci pour toutes les infos! Ca va m’être bien utile.
    Je me demandais juste pourquoi tu as prit les 3 derniers visas à Tachkent et non en France? Question de temps ou de possibilité? Dans la même optique, est ce que les visas obtenu à l’avance sont acceptés simplement ou malgré cela les douaniers demandent des « taxes » ( ou plutôt pourboire diront nous) pour pouvoir passer la frontière?
    Une dernière petite question, au niveau du retour, tu as su mettre ta moto dans l’avion ou tu l’a faite rapatrié par bateau?

    Merci d’avance pour tes précieux conseils

    Bonne soirée.

    Bastien.

    PS: je suis entrain de checker les formalités Chinoise, je vais m’y prendre bien à l’avance.

    1. Salut Bastien,

      En fait, pour les derniers visas, c’est essentiellement par rapport à leur durée de validité qui pourrait être un peu juste pour certains si tu les fais à l’avance et aussi parfois tu ne sais pas forcément à l’avance par quel pays tu vas passer !!!
      A l’exception du visa pour la Chine qui lui, si je me souviens bien, avait une plage d’utilisation très large dans le temps, mais son obtention fut très rapide et facile à Tashkent.
      Je n’ai eu aucun souci avec ces visas aux passages de frontières et vraiment très très peu de sollicitations au niveau bakshish, en tout cas ce ne fut jamais très insistant, ni problématique.
      Pour le retour, j’ai renvoyé la moto en caisse par avion pour des questions de délai et aussi parce que j’avais un carnet de passage, j’ai donc préféré la ramener… Avec plus de temps disponible, j’aurais surement essayé de trouver un transport par bateau ou bien tenté de la vendre sur place.

      A+
      Christophe

  20. Bonjour Christophe,

    je suis actuellement entrain de préparer le même genre d’expédition que toi, mais en réalisant un reportage tout au long de la route basé sur des interviews.
    Je me demandais notamment si tu pourrais me donner quelques conseils pratiques, notamment sur des possibles problèmes administratifs aux frontières, sur des choses que tu as faites d’une certaines façon et à refaire que tu ferait d’une autre.

    Merci d’avance en tout cas.

    Bastien Vansoye
    bastien.vansoye@gmail.com

    1. Bonjour Bastien,

      Voilà une très bonne idée, tu prévois ton départ pour quand ?

      Côté administratif, ce qui demande pas mal de temps, ce sont les demandes de visas, avant le départ de France j’avais pu obtenir ceux pour l’Iran, le Turkménistan et l’Ouzbékistan et une fois à Tashkent j’avais refait « le plein » avec Kirghizstan, Kazakhstan et Chine.

      J’essaye toujours d’en faire le max avant de partir puis de me bloquer quelques jours pendant le voyage car cette chasse au visa demande parfois beaucoup de temps… les horaires d’ouverture des services consulaires sont parfois un peu restreints et pour peu qu’il te manque un document et qu’il y ait un jour férié qui tombe juste avant le weekend, tu peux facilement perdre une semaine pour l’obtention d’un visa tout simple si tu joues de malchance

      Il peut être judicieux selon les pays de prévoir un visa à entrées multiples, ils sont un peu plus cher, nécessitent parfois une lettre d’invitation mais au cas où tu te fais refouler à la frontière suivante, tu as tout ce qu’il te faut pour revenir sur tes pas. Cela dit lorsque je me suis fait refouler par les douanes Chinoises à la passe du Torugart, je n’en ai pas eu besoin car les douaniers Kirghizes, très sympas ont juste annulé ma sortie de leur pays et m’ont laissé repartir.

      Pour toutes ces demandes, prévois des photos d’identité d’avance. Un point à surveiller aussi, c’est l’obligation de se faire parfois enregistrer auprès de la police si tu restes au delà d’un certain nombre de jours dans le pays.

      La difficulté étant de connaître la règle et de trouver le bureau où accomplir cette formalité. Au Turkménistan, par exemple, avec un visa de transit de 10 jours et pour avoir ignoré qu’il fallait se faire enregistrer au delà de 5, la sortie du pays a été un peu plus longue que prévu : le choix était de payer une amende de 50 USD si mes souvenirs sont bons ou bien d’être expulsé avec interdiction de revenir au Turkménistan pour les 3 prochaines années. J’avais choisi la deuxième solution. Ce genre de règle est tout de même aussi un peu utilisée par certains pour se faire de l’argent facile. Juste après l’entrée en Ouzbékistan s’était faite avec le sourire et en 15 mn chrono…

      Après, au passage des frontières, tu vas sûrement avoir des proposition de gars qui trainent dans ces nomansland pour t’aider à faire les démarches à ta place moyennant finance. Perso, je ne suis pas fan, il y a souvent une embrouille à la clé à la fin même en ayant fixé le prix à l’avance.
      De manière générale, face à la bureaucratie que tu vas rencontrer et à laquelle tu vas devoir parfois te plier, si tu es en règle et que tu n’es pas à une heure près, reste serein mais ferme.

      Autre point important, celui du carnet de passage en douane, il était nécessaire pour l’Iran (et je pense que c’est toujours le cas), c’est malheureusement une contrainte nécessaire que tu dois prévoir avant le départ.

      Je ne sais pas ce qu’il en est actuellement au niveau des possibilités d’entrée en chine ? Tu as déjà une idée de ce que tu vas faire sur ce point ?

      N’hésite pas si tu as besoin d’autres infos, si je peux t’aider, ce sera avec plaisir.

      A+
      Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *