BMW F650 GS Dakar, modèle 2004, préparation au voyage.

BMW F650 GS Dakar, préparation moto pour le voyage au long cours

Avant de penser à la préparation de la moto pour le voyage, il faut déjà commencer par la choisir, vaste débat et choix difficile.

BMW F650 GS Dakar
BMW F650 GS Dakar
Quelle moto choisir et comment la préparer pour mon projet de voyage en Amérique du Sud ?

Je souhaitais rester sur un monocylindre, d’abord parce que j’aime bien le comportement de ce type de moto, ensuite cela limite de fait la cylindrée ce qui donne une moto pour le voyage pas trop grosse ni encombrante et c’est aussi un bon point pour le budget, ce qui est un atout important !

Les Suzuki 800DR, sur lesquelles j’ai beaucoup roulé, sont maintenant des motos trop anciennes pour le type de voyage que j’envisage.

L’année dernière, j’ai testé pendant quelques mois une KTM 640 LC4, une machine qui m’avait toujours plu et quand j’ai trouvé une occasion de 2004 dans un état excellent, j’avais donc craqué…

Ktm 640 LC4 Adventure
Ktm 640 LC4 Adventure

Voici la bête, c’est une machine avec beaucoup d’atouts, une excellente partie cycle, un réservoir d’origine conséquent, mais aussi avec des inconvénients, dont beaucoup de vibrations, une hauteur de selle sérieuse pour mon 1.72m, ce qui n’est pas forcément gênant pour une moto plus typée « tout-terrain » mais peut-être un peu moins adapté pour le voyage que je projette, j’ai donc revendu l’engin sans avoir au final beaucoup roulé avec.

La liste des candidates potentielles étant assez restreinte, j’ai également lorgné vers les dernières séries de BMW séries F, en 800, 700 et 650, mais ce ne sont pas des monocylindres et puis leur coût d’achat en occasion était trop élevé pour mon budget.

Je me suis finalement arrêté sur une moto plus ancienne, une BMW F650 GS Dakar de 2004 avec environ 26000 km au compteur. Je n’avais jamais roulé avec ce genre de machine auparavant, mais sa réputation globale de fiabilité m’a convaincu.

Voici donc la base de départ,

BMW F 650 GS Dakar, modèle 2004
BMW F 650 GS Dakar, modèle 2004

et voici les principales modifications envisagées :

– Augmentation de l’autonomie (kit Touratech TT39 avec selle Kahedo)
– Modifier le système d’échappement (silencieux laser)
– Changement du filtre à air pour un modèle en mousse
– Elargir l’embase de la béquille latérale
– Installation d’une béquille centrale
– Installer des supports de top case
– Monter des reposes pieds plus larges
– Ajouter un guide chaîne et un carter de chaîne métallique
– Protéger la fourche avant et l’amortisseur arrière des projections
– Ré-hausser le guidon
– Ajouter un support de gps/smartphone
– Installer une alimentation pour prise allume-cigare et USB
– Améliorer la protection avec un pare-brise plus haut et des spoilers sur les protège-mains
– Ajouter un support de sacoche bagster (bagster easy) sur le réservoir
– Montage de manchons en mousse sur les poignées d’origine

Le reste de la préparation portera essentiellement sur du contrôle, de la vérification et de la fiabilisation.

– Contrôle de la visserie, resserrage et montage avec des écrous Nylstop ou au frein filet des éléments particulièrement soumis aux vibrations (pot d’échappement, supports de top case…)
– Contrôle et resserrage des rayonnages de roues
– Préparation des roues (fond de jante en scotch américain, montage de chambres à air renforcées et doublées)
– Vérification des passages de câble et contrôle, fiabilisation avec des colliers rilsan
– Démontage, graissage et contrôle de la suspension arrière
– Vidange de la fourche avant et graissage des roulements
– Vidange moteur et changement de filtre à huile
– remplacement du liquide de frein et montage de plaquettes neuves

Augmentation de l’autonomie :

Cette partie là n’est pas la plus simple, le réservoir d’origine (17l) situé sous la selle de cette moto lui donne déjà une autonomie confortable. Mais pour envisager sereinement les grandes étendue du Sud Lipez en Bolivie je préférerais disposer d’une réserve plus conséquente qu’un bidon de 10l sanglé sur la selle.
J’ai donc fait l’acquisition d’un kit de réservoirs Touratech qui va me permettre de disposer de 2 x 11l supplémentaires. Ce kit est livré avec une selle Kahedo adaptée aux nouveaux réservoirs, à mon sens celle ci ne modifie pas la hauteur de selle, mais à l’usage je la trouve plus agréable que celle d’origine.

BMW F650 GS : vue de face avec les 2 demi réservoirs Touratech
BMW F650 GS : vue de face avec les 2 demi réservoirs Touratech
Vue latérale du réservoir
Vue latérale du réservoir

Ce kit, prévu pour les 650 GS jusqu’à 2003 demandera quelques petits aménagements supplémentaires sur ma moto de 2004.
Le « bec » avant, tout au moins la partie peinte aux couleurs de la moto, gêne la rotation de la fourche, je vais donc le supprimer et conserver uniquement la partie centrale en plastique noir.

BMW F650 GS Dakar - Détail du bec avant
BMW F650 GS Dakar – Détail du bec avant

Il faut également réduire de manière assez conséquente la longue prise d’air de la boîte du même nom. Cela augmente considérablement la section d’entrée et afin de ne pas laisser passer librement la poussière, j’ai fermé celle ci avec un morceau de tissu de type « Sand Stop » qui me restait d’une préparation de boîte à air pour l’enduro du Touquet.

Raccord rapide réservoir
Raccord rapide réservoir

Modification du système d’échappement :

J’ai opté pour un modèle Laser adaptable jusqu’au modèle 2003, et pour ma machine de 2004, j’ai donc du réaliser et faire souder un collecteur adapté.

Sur la vue arrière, l’emplacement laissé libre par le 2ème pot d’échappement est avantageusement remplacé par une boîte à outils « maison » réalisée avec du tube PVC et deux tampons pour la fermeture. Le faux silencieux d’origine est découpé pour ne conserver qu’un tiers du corps avec ses fixations, la boîte PVC est boulonnée sur cette structure.

Boîte à outils BMW F650 GS
Boîte à outils BMW F650 GS

Voici le détail en images des autres modifications apportées :

Elargisseur de béquille latérale
Elargisseur de béquille latérale

Béquille centrale et latérale
Béquille centrale et latérale
Platine support de top case Givi
Platine support de top case Givi
Carter de chaîne métallique
Carter de chaîne métallique

Cale pieds larges
Cale pieds larges
Ces cale-pieds améliorent grandement le confort, et depuis je leur ai même ajouté les blocs caoutchouc des repose pieds d’origine.

Guide chaîne
Guide chaîne
Bavette de protection de l'amortisseur
Bavette de protection de l’amortisseur
Lecteur smartphone/gps Givi
Lecteur smartphone/gps Givi

Lecteur smartphone/gps givi monté sur ram mount Touratech
Lecteur smartphone/gps givi monté sur ram mount Touratech
Le support d’origine n’étant absolument pas convaicant en terme de résistance, je l’ai avantageusement remplacé par un système à rotules Ram-mount

Prise usb/allume-cigare montée sur le guidon
Prise usb/allume-cigare montée sur le guidon

Voici le résultat final :

BMW F650 GS Dakar, modèle 2004, préparation au voyage.
BMW F650 GS Dakar, modèle 2004, préparation au voyage.
BMW F650 GS Dakar, vue de face
BMW F650 GS Dakar, vue de face
BMW F650 GS Dakar, commandes et vue du support de sacoche Bagster easy
BMW F650 GS Dakar, commandes et vue du support de sacoche Bagster easy

Quelques photos de la moto en configuration voyage en Amérique du Sud, chargée avec 2 valises latérales, 1 top case et une sacoche de réservoir.

Moto chargée avec les bagages, Ruta 40, Argentine - 2014
Moto chargée avec les bagages, Ruta 40, Argentine – 2014
Moto chargée avec les bagages, vue arrière, route de Tupiza, Bolivie - 2014
Moto chargée avec les bagages, vue arrière, route de Tupiza, Bolivie – 2014

Prochaine étape, mettre la moto en caisse !

11 réflexions au sujet de « BMW F650 GS Dakar, préparation moto pour le voyage au long cours »

  1. Bonjour,

    Après avoir lu ce rapport, j’ai été acheter la Dakar de 2004.

    Je m’interroge du coup sur plusieurs pièces, et choses à acheter, et pense que le plus gros casse-tête sera de sourcer / trouver / acquérir les pièces à un bon prix… Car dans l’immédiat, je ne ferai pas une modification aussi poussée, mais j’aimerais quand même des conseils pour trouver les options suivantes (du coup je pose la question à l’expert qui a les mêmes yeux que moi sur le budget):

    – Les fixations pour les bagages latérales – où les trouver, et lesquelles utiliser? Compatibilité marche comment?

    – Quels bagages latérales acheter? et pourquoi?

    – Même questions pour top-case?

    – Pas de protection moteur? pourquoi?

    – Où sourcer les pièces détachées en général pour ce modèles? Idées, bons plans, etc.?

    Je vous remercie d’avance pour votre aide, et je pense bosser sur la moto cette hiver, pour en faire une machine polyvalente pour la saison prochaine!

    Salutations,
    Tapani

    1. Bonjour, et merci pour ton message

      Pour les pièces détachées et l’équipement, personnellement j’ai trouvé l’essentiel sur ebay et le bon coin, il y a pas mal de choix en occasion et en neuf et il faut prendre le temps de comparer.

      A quelques exception près, par exemple pour les supports de valise latérales que je n’ai pas pu trouver d’occasion.
      Et pour avoir un produit solide et fiable j’ai opté pour des supports Touratech neufs sur lesquels j’ai fixé les platines de mes valises.

      Il n’y a pas vraiment de compatibilité, sauf si tu achètes fixations et bagages qui vont ensemble, dans mon cas j’ai soudé des pattes sur les supports Touratech pour pouvoir fixer dessus les platines de mes anciens flat case Nonfango.

      Pour le top case supérieur, j’ai opté pour une platine Givi qui s’intègre bien sur la 650, avec des renforts, et j’ai trouvé une valise d’occasion Givi pour compléter.

      Pour les bagages, cela dépend vraiment de ton budget, de mon côté j’avais déjà d’anciennes valises que j’ai réutilisées et qui font parfaitement l’affaire.

      La protection moteur d’origine me convenait tout à fait pour de simples projections de pierres, après c’est toujours mieux et plus sécurisant si tu peux en mettre une plus « sérieuse ».
      Après, on ne peut pas tout faire, avec plus de budget, j’aurais aimé améliorer les suspensions…

      A toi de voir en fonction de l’utilisation ce que tu souhaites privilégier, tu prépares un voyage ?

      Bonne prépa
      Christophe

      1. Bonjour et merci beaucoup pour la réponse rapide!

        C’est bien ça le problème, que je n’ai pas les capacités à savoir exactement ce qu’il faut rechercher et comparer. Mais le Touratech m’a déjà traversé l’esprit, car c’est une entreprise que je connais et qui construit des choses robustes. Mais pour avoir acheté la moto à un budget bas, l’idée n’est pas de mettre 800e pour avoir des valises! 🙂

        Et puis c’est vrai qu’il faut passer énormément de temps à chercher, et puis vu que c’est déjà un modèle plus ancien, c’est pas forcément évident. Mais l’idée c’est d’avoir une machine solide pour pouvoir aller librement où je le souhaite.. donc d’avoir une moto solide, et équipée pour faire des weekends, et qui sait, peut-être les pays Balkans et Baltiques / Europe-Centrale éventuellement!

        Mais pour l’instant j’attends de recevoir la moto, de réparer les deux trois petite bricoles à gérer, puis je me pencherai plus sur le matériel à acquérir, sachant qu’il s’agit d’une idée budget! Sinon je m’aurais procuré une Ténéré toute équipée pour quelques milliers de plus!

        Mais j’aime bien le challenge!

        Merci encore, et tout conseil n’est pas perdu avec moi!
        Tapani

        1. Bonjour,

          C’est avec plaisir, j’espère que tu pourras concrétiser ces projets de voyage.
          Pour la recherche, tu peux créer des alertes sur LBC et EB, c’est efficace et cela fait gagner beaucoup de temps.

          A+
          Christophe

  2. Salut !

    Merci pour cette superbe description et ce blog riche en informations.

    Je compte me lancer cette année dans un voyage en Amérique du Sud mais au départ de Cayenne.

    Concernant le choix de la moto, tu expliques qu’il est difficile de trouver des DR 650 peu kilométrées. Hors on en trouve encore en très bon état et entre 20 et 30 000 Km.
    J’ai déjà conduit cette moto et c’est un vrai plaisir, un vrai tracteur et on sent que la mécanique est robuste.
    Seul reproche les vibrations, la selle dure et le manque de confort sur voix rapide.

    Maintenant la F650GS est-elle d’un niveau vraiment supérieur ? sachant que je serais seul sur la moto.

    Merci d’avance !
    Clément

    1. Salut Clément,

      Merci pour ton message,

      En fait je parlais surtout du 800DR qui commence à dater un peu et qu’il est difficile de trouver avec de faibles kilométrages.

      Mais tu as raison concernant le Suzuki 650DR, je pense que c’est aussi une très bonne alternative à la BMW F650GS.

      Les deux sont adaptées au voyage, la GS se prête bien au duo et si elle est équipée de poignées chauffantes, ce ne sera que du bonus pour affronter les rigueurs de la Patagonie. J’imagine la Suzuki plus agile en tout-terrain et avec peut-être plus d’agrément moteur.

      Au final, je pense que le plus important, c’est de partir avec une moto que tu as bien « en main », et que tu connais au niveau mécanique et maintenance.

      Bonne prépa, et n’hésites pas si tu as besoin d’autres d’infos.
      Christophe

  3. Bonjour Christophe,

    Très impressionnant votre blog, et très intéressant également.

    Je voulais vous poser une question, je compte également faire un voyage à moto en commençant dans le Sud de l’Amérique du Sud puis remonter jusqu’en Amérique central.

    De ce fait, j’aurais voulu savoir le budget que vous avez mis pour apporter toutes ces modifications à la moto.

    De plus, pouvez-vous également me dire approximativement le coût de transport pour l’envoyer jusqu’en Amérique du Sud.

    Et pour finir, si vous pouvez également me dire un budget moyen mensuel sur place?

    Je vous remercie.

    Au plaisir de vous lire.

    Cordialement,
    Laurent

    1. Bonjour Laurent,

      Merci pour ton message, voici quelques infos au niveau budget

      J’avais acheté la moto 3500 euros, début 2014 (modèle 2004 avec 26.000 km) et j’ai dépensé environ 3000 euros pour les transformations et la remise en état, le plus gros du budget concerne le kit réservoir Touratech, mais c’est un investissement que je n’ai pas regretté à l’usage.

      Au niveau du transport, l’envoi par bateau Marseille – Lima m’a coûté 1200 euros en France et environ 300 euros de frais divers sur place, le budget retour par avion Buenos Aires – Barcelone, entre l’expédition et les taxes payées à Barcelone étant quasi identique.

      Pour ce qui est du budget quotidien, c’est plus difficile à évaluer car cela va vraiment dépendre de tes choix en terme d’hébergement, de restos, par exemple… pour info, le coût de la vie varie énormément entre Pérou/Bolivie et Chili/Argentine, ces deux derniers se rapprochant parfois d’un coût de la vie similaire à ce que nous connaissons en Europe. Une astuce pour l’Argentine, lorsque j’y étais il était particulièrement intéressant de disposer de cash en dollar, car tu pouvais le changer en dehors du circuit bancaire à un taux 1.5, voire 1.8 fois supérieur au taux officiel…

      A+ et n’hésites pas si tu as d’autres questions.
      Christophe

  4. salut,
    peux tu nous faire un compte rendu du GS suite à ton voyage
    J’hésite pour ma prochaine mob entre une XTZ OU XTR 660 YAM
    ET LA GS DAKAR 650 DE 2005.
    plusieurs personnes m’ont parlé de problème de fiabilité notamment avec la boite de vitesse. Je n’ai trouvé aucune info sur le net.
    si tu peux me donner ton avis.
    Bon voyage à tous
    Thierry

    1. Salut Thierry,

      J’ai eu au final assez peu de soucis avec cette machine, voici la liste des problèmes rencontrés :

      • Changement du filtre à essence pour résoudre un problème de stabilité du ralenti, j’aurais du l’anticiper avant de partir. Par la suite il m’arrivait parfois que la moto cale au ralenti, moteur chaud, mais je n’ai pas trouvé la cause.
      • L’amortisseur arrière (d’origine) m’a lâché après la Bolivie (A deux au Pérou, chargé… les pistes du Sud Lipez en ont eu raison) Je ne l’avais pas changé pour des raisons de budget… L’avant aurait aussi peut-être mérité une paire de meilleurs ressorts… mais toujours le budget 😉
      • Démarrage difficile après des nuits très froides à -10° il aurait surement fallu adapter la qualité de l’huile, mais avec le soleil elle est toujours repartie, et sinon démarrage quotidien sans problème.
      • Changement des roulement de direction à Santiago du Chili, ils étaient déjà « marqués » avant le départ et je les ai tirés au max.

      Après je n’ai eu que de l’entretien normal : vidange moteur, filtre à huile, nettoyage filtre à air, plaquettes de freins et un train de pneus changé à Santiago. Pas de consommation d’huile ni d’eau et aucun problème de fonctionnement lié à l’altitude.

      Avant le départ, j’avais changé par précaution, la pompe à eau, les disques garnis de l’embrayage et la batterie pour un modèle un peu plus costaud. Je n’ai pas eu connaissance de problèmes de boîte de vitesse sur ce type de machine, tu as posé la question sur les forums ?

      Pour moi, cela reste un bon choix d’un point de vue rapport qualité/prix/plaisir.

      A+
      Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *