Ushuaia, plus que 576 kilomètres, Patagonie, Argentine - 2014

Amérique du Sud à moto : Le parcours du voyage

Voici le parcours détaillé ainsi que le road-book au jour le jour de ce voyage en Amérique du Sud à moto

Ce périple à travers 4 pays : Le Pérou, la Bolivie, le Chili et l’Argentine, représente au final un peu plus de 26.000 km parcourus en 5 mois.

Amérique du Sud à moto, sur la piste, Sud Lipez, Bolivie - 2014
Amérique du Sud à moto, sur la piste, Sud Lipez, Bolivie – 2014

La carte du voyage :

Haut de page

Sur la piste de Sajama, Bolivie - 2014
Sur la piste de Sajama, Bolivie – 2014

Amérique du Sud à moto, le road-book au jour le jour :

Pérou

  • 21/07/2014 : 264 km, Départ, Lima – Paracas
  • 22/07/2014 : 226 km, Nasca
  • 23/07/2014 : 160 km, Puquio
  • 24/07/2014 : 212 km, Tampumayu
  • 25/07/2014 : 155 km, Abancay
  • 26-30/07/2014 : 206 km, Cusco
  • 31/07-02/08/2014 : 90 km, Ollantaytambo
  • 03-04/08/2014 : Train – Aguas Calientes, Machu Picchu
  • 05/08/2014 : 78 km, Pisac
  • 06/08/2014 : 168 km, Sicuani
  • 07-08/08/2014 : 268 km, Puno
  • 09-10/08/2014 : 322 km, Arequipa
  • 11/08/2014 : 311 km, Atico
  • 12/08/2014 : 278 km, Nasca
  • 13/08/2014 : 223 km, Paracas
  • 14-18/08/2014 : 270 km, Lima
  • 19/08/2014 : 330 km, Huacachina
  • 20/08/2014 : 237 km, Nasca
  • 21/08/2014 : 285 km, Atico
  • 22/08/2014 : 321 km, Arequipa
  • 23-24/08/2014 : 174 km, Chivay
  • 25-27/08/2014 : 337 km, Puno
La panaméricaine sud aux environs de Nasca, Pérou - 2014
La panaméricaine sud aux environs de Nasca, Pérou – 2014

Bolivie

  • 28-29/08/2014 : 167 km, Copacabana
  • 30/08-05/09/2014 : 167 km, La Paz
  • 06-07/09/2014 : 400 km, Cochabamba
  • 08-09/09/2014 : 407 km, Samaipata
  • 10/09/2014 : 187 km, La Higuera
  • 11-12/09/2014 : 294 km, Sucre
  • 13-14/09/2014 : 175 km, Potosi
  • 15-16/09/2014 : 268 km, Tupiza
  • 17/09/2014 : 161 km, San Pablo de los Lipez
  • 18/09/2014 : 154 km, Quetena Chico
  • 19/09/2014 : 115 km, Laguna Verde
  • 20/09/2014 : 107 km, Laguna Colorada
  • 21/09/2014 : 93 km, Laguna Honda
  • 22/09/2014 : 122 km, San Juan
  • 23-25/09/2014 : 199 km, Uyuni
  • 26-27/09/2014 : 536 km, Oruro
  • 28/09/2014 : 242 km, La Paz
  • 29/09/2014 : 304 km, Sajama
Isla Incahuasi, salar d'Uyuni, Bolivie - 2014
Isla Incahuasi, salar d’Uyuni, Bolivie – 2014

Chili

  • 30/09/2014 : 241 km, Arica
  • 02/10/2014 : 351 km, Iquique
  • 03/10/2014 : 400 km, Calama
  • 04-05/10/2014 : 110 km, San Pedro de Atacama
  • 06/10/2014 : 379 km, Antofagasta
  • 07/10/2014 : 600 km, Copiapo
  • 08/10/2014 : 360 km, Coquimbo
  • 09-12/10/2014 : 435 km, Valparaiso
  • 13-14/10/2014 : 185 km, Santiago
  • 15/10/2014 : 438 km, Chillan
  • 16/10/2014 : 625 km, Puerto Varas
  • 17/10/2014 : 117 km, Ancud
  • 18-20/10/2014 : 100 km, Castro
  • 20/10/2014 : 185 km, Puerto Montt – Ferry
  • 21/10/2014 : Chaiten
  • 22/10/2014 : 200 km, Puyuhuapi
  • 23/10/2014 : 102 km, Villa Amengual
  • 24/10/2014 : 230 km, Coyhaique
  • Ferry entre Rio Ibanez et Chile Chico
A moto sur la Carretera Austral, Chili - 2014
A moto sur la Carretera Austral, Chili – 2014

Argentine

  • 25-26/10/2014 : 199 km, Perito Moreno
  • 27/10/2014 : 289 km, Ruta 40 – Bivouac
  • 28/10/2014 : 380 km, El Chalten
  • 29-30/10/2014 : 350 km, El Calafate
  • 30/10/2014 : 156 km, Glacier Perito Moreno
  • 31/10/2014 : 314 km, Rio Gallegos
  • 01/11/2014 : 406 km, Rio Grande
  • 02-04/11/2014 : 236 km, Ushuaia
  • 05/11/2014 : 309 km, San Sebastian
  • Ferry de Porvenir à Puntas Arenas
  • 06-08/11/2014 : 185 km, Puntas Arenas
  • 09/11/2014 : 281 km, Rio Gallegos
  • 10/11/2014 : 383 km, Puerto San Julian
  • 11/11/2014 : 368 km, Caleta Olivia
  • 12/11/2014 : 272 km, Sarmiento
  • 13/11/2014 : 608 km, Puerto Madryn
  • 14/11/2014 : 211 km, Puerto Madryn
  • 15/11/2014 : 518 km, Rio Colorado
  • 16/11/2014 : 493 km, Realico
  • 17-18/11/2014 : 542 km, Cordoba
  • 19/11/2014 : 60 km, Alta Gracia
  • 20/11/2014 : 470 km, La Rioja
  • 21/11/2014 : 271 km, Belen
  • 22/11/2014 : 270 km, Cafayate
  • 23/11/2014 : 210 km, Salta
  • 24/11/2014 : 176 km, Purmamarca
  • 25/11/2014 : 135 km, Humahuaca
  • 26/11/2014 : 270 km, Salta
  • 27/11/2014 : 667 km, Presidencia Roque Saenz Pena
  • 28/11/2014 : 545 km, Posadas
  • 29/11/2014 : 55 km, San Ignacio
  • 30/11-01/12/2014 : 265 km, Puerto Iguazu
  • 02/12/2014 : 315 km, Posadas
  • 03/12/2014 : 473 km, Mocoreta
  • 04-05/12/2014 : 512 km, Rosario
  • 06/12/2014 : 324 km, Buenos Aires

Soit un kilométrage total d’environ 26000km parcourus en Amérique du Sud.

Haut de page

Le mirador d'Hornocal à moto, Humahuaca, Argentine - 2014
Le mirador d’Hornocal à moto, Humahuaca, Argentine – 2014

Navigation et cartes utilisées :

Pour la navigation, j’ai utilisé un smartphone avec un logiciel spécifique, lire l’article sur la navigation GPS.

Et comme il n’y pas que le gps dans la vie, une bonne carte papier fonctionne tout le temps et est souvent prétexte à des échanges.

  • Michelin Pérou 763, 1:1.500.000
  • International travel maps, Bolivia, 1:1.250.000
  • Michelin Chili Argentine 788, 1:2.000.000

Haut de page

Moto chargée avec les bagages, Ruta 40, Argentine - 2014
Moto chargée avec les bagages, Ruta 40, Argentine – 2014

20 réflexions au sujet de « Amérique du Sud à moto : Le parcours du voyage »

  1. bonjour mon ami d enfance et moi preparons un voyage au chili pour novembre 2016 ( arrive valparaiso) via la carretera austral jusqu’a ushuia et retour par la ruta 40 cote argentin pour environ 40 jours . j’ai regarder ton blog vraiment super et plein de bon conseils ; nous roulerons avec des dominator 650 que nous voulons laisser ou vendre au retour a santiago . je voufrais avoir ton avis de baroudeur . motard depuis 40 ans habitant la region de manosque 04 j aimerias avoir ton avis et quelques conseils
    philippe

    1. Bonjour Philippe,

      Merci pour ton message, ce sera avec plaisir si je peux partager mon expérience pour la préparation de votre périple.
      N’hésites pas à me poser tes questions sur ce blog car cela permettra de partager les réponses pour d’autres projets.

      Bonne journée et à bientôt
      Christophe

    2. Bonjour Christophe,

      Je suis désolé de ne pas avoir donné de nouvelle depuis mars mais il y avait des problèmes de santé à régler avant toute chose. Finalement après essais de l’africa twin qui est excellente d’ailleurs mais en solo, j’ai racheté la nouvelle BMW1200 GSA . Mon épouse et moi même montons fin du mois pour retrouver Estelle sur Lausanne. Le samedi 21 mai nous serons au Travel Even à Orange sans les motos car elles serons chargés dans un camion pour un départ sur l’Andalousie. Seras-tu présent à cette manifestation?
      Cordialement et à bientôt je l’espère.

      1. Bonjour Philippe,

        Content de savoir que votre projet avance bien.

        De mon côté, je suis actuellement au Maroc pour 3 semaines et pour le Travel Event, je serai reparti à l’étranger pour 15 jours.

        C’est dommage car j’avais beaucoup apprécié l’ambiance l’année dernière et cela m’aurait fait plaisir de vous rencontrer.

        Une autre fois si vous passez dans le sud.

        Cordialement
        Christophe

  2. Bonjour Estelle et Christophe,
    Nous préparons actuellement le même voyage, mais pour l’instant j’ai choisi un départ et une arrivée sur Cayenne. Nous roulerons avec deux motos, une GS adventure ( du lourd quoi) et la deuxième certainement la nouvelle africa twin de chez Honda. Nous serons seul sur nos montures jusque Sao Paulo où nous retrouverons nos épouses pour un petit run jusque Uchaïa ( retour de nos épouse par avion )puis remontée pour Cayenne par le chili et le Pérou . La préparation d’Estelle et le retour d’Expérience de Christophe nous intéressent beaucoup. Pourrait-on envisager une rencontre un week end dans un gite pour partager toutes les expériences de chacun?
    Cordialement à tous
    Philippe et Joad

    1. Bonjour à tous,

      Voilà encore un joli projet ! 😉
      On pourrait effectivement se rencontrer pour en discuter, c’est un voyage que vous prévoyez pour quelle période ?
      De mon côté, je suis aux environs de Montpellier, vous êtes dans quel coin ?

      A+
      Christophe

    2. Bonsoir Philippe et Joad ! Merci pour votre message. J habite en Suisse, du côté de Lausanne, ce qui ne facilite pas une rencontre malheureusement. Cependant, je reste volontiers à votre disposition (Christophe vous fournira mon email) pour toute question au sujet de ce périple. Nous sommes actuellement en pleins préparatifs, le départ étant fixé à fin juillet 2016. A bientôt, Estelle

  3. Bonjour Christophe,
    Je rebondis sur le message de Florian concernant le carnet ATA. Il n est pas obligatoire, mais y a t il un risque d’être embêté par des douaniers ? Vous l a-t-on demandé lors de votre séjour ?
    Merci
    Estelle

    1. Bonjour Estelle,

      Je n’avais pas fait de carnet ATA et on ne me l’a jamais demandé dans les 4 pays que j’ai traversés.

      Maintenant, le fait de l’utiliser peut sûrement faciliter les choses lors du retour de vos motos en Europe, car il attestera que le les véhicules ont bien été exportés de manière temporaire ce qui peut vous éviter d’avoir à repayer la tva sur vos machines lors du retour, c’est peut-être un point important à confirmer avec la société qui s’occupe de l’envoi de vos motos.

      Je n’y avais pas prêté attention pour ma part, et lors du retour, à l’aéroport de Barcelone, il m’a fallu payer +/- 20% du prix de la moto.

      Par chance, j’avais une vieille moto, les douaniers ont été souples et ont accepté de la considéré à la valeur la plus basse pour un véhicule de ce type (1500 euros), mais j’ai quand même du lâcher 300 euros… Je te laisse imaginer sur une machine à 10000…

      Sinon, les préparatifs avancent bien de votre côté ?

      A+
      Christophe

  4. Bonjour Christophe,

    J’ai lu avec plaisir et intérêt le superbe récit de votre voyage en Amérique du Sud.

    Avec mon compagnon, nous préparons un voyage similaire de 6 mois avec départ en été 2016. Nous possédons chacun une F800 GS et nous avons quelques questions :
    – quels pneus avez-vous utilisés ? Avez-vous trouvés facilement des pneus neufs durant votre séjour ?

    – Nous souhaitons parcourir le Chili, le Pérou, la Bolivie, le Paraguay et l’Argentine. Avez-des conseils à nous donner ? Sécurité, pièces de rechange, etc ?

    D’avance un grand merci pour votre réponse

    Estelle & Adrien

    1. Bonjour à tous les deux et merci pour votre message.

      Un beau projet de voyage à l’horizon et du temps pour le préparer, c’est super !

      Voici quelques infos qui je l’espère pourront vous aider dans la prépa…

      Au niveau des pneus, je suis parti avec le train de pneus (Bridgestone Battle Wing, profil trail) qui était monté sur la moto lorsque je l’ai achetée d’occasion, le neuf avait été changé pour la vente et l’arrière était usé à 20% mais ils ont convenablement rempli leur mission jusqu’au Chili.

      Après les pistes du Sud Lipez Bolivien, leur changement était par contre impératif et j’ai pu les remplacer à Santiago du Chili par un train de Metzeler Tourance, d’un profil assez similaire, qui conviennent bien pour un usage goudron et piste en « ripio ». La seule limitation avec ce type de pneus serait d’affronter un terrain très boueux, mais sinon en y allant tranquillement, on avale du sable, des cailloux, des passages de gués, du goudron et de la piste sans problème.

      Je pense qu’il aurait également possible de les changer facilement en Argentine, Après Pérou et Bolivie, cela doit-être possible mais il faut peut-être le prévoir à l’avance.

      Au niveau pièces, je fais assez simple, je prend 2 leviers de rechange (frein et embrayage), 1 câble d’embrayage et 1 ou 2 pour l’accélérateur avec des serre-câbles à installer dans les gaines d’origine, 1 jeu de plaquettes avant et arrière (en fait, je pars avec des plaquettes neuves montées sur la moto, et celles que j’ai démontées servent de rechange), 2 bougies, 1 attache rapide, du scotch américain, des colliers rilsan, quelques fusibles, une ampoule de phare, 1 filtre à huile de rechange, 50 cm de durite, quelques boulons et rondelles assortis assez long pour pouvoir être recoupés, 1 chambre à air AV et une AR ainsi que tout le nécessaire pour pouvoir réparer, et bien sûr un outillage adapté.

      Coté sécurité, je n’ai pas rencontré de problème particulier, mais je pense qu’il faut tout de même être vigilant et ne pas tenter, comme partout !

      Sur la route, tout au moins au Pérou et en Bolivie, les chiens représentent un réel danger, ils peuvent traverser de manière intempestive et attaquer aussi facilement. Dans mon cas, c’est le bruit du moteur qui les agaçait et le couper désamorçait toute attaque. A pied, se baisser et faire semblant de ramasser un cailloux, même s’il n’y en pas 😉 suffit souvent à les mettre en fuite.

      Pour l’équipement, selon la période où vous allez voyager, il faut pouvoir se prémunir du froid et de la pluie au quotidien sur la moto, et notamment en bivouac pour affronter des températures négatives sérieuses, j’ai eu des nuits à près de -10° sur l’Altiplano en Bolivie et je n’ai pas regretté mon duvet donné pour -15/-20°

      Voilà ce qui me vient à l’esprit pour l’instant, mais n’hésitez pas si vous avez d’autres questions

      A bientôt
      Christophe

      1. Bonjour Christophe,

        Un grand merci pour votre réponse rapide et très détaillée.

        Concernant les pneus, nous étions un peu inquiets après avoir testés des Continental TKC 80 en Islande . Après 3000 km, il n’en restait presque rien.

        Pas de bonne augure pour envisager un périple de 20.000 km. Nous prenons bonne note de vos conseils.

        Lors de l’entretien au Chili, avez-vous préalablement commandé ou réservé les pneus auprès du garage ? Ou un simple rendez-vous à l’improviste suffit-il ?

        Pour ce qui est de la sécurité, en plus des chiens errants, ce sont surtout quelques individus mal intentionnés que nous redoutons. Est-il possible de laisser sa moto sans surveillance (par exemple pour la visite d’un site ou d’un musée) ?
        Nous hésitons à acheter des cadenas pour sécuriser nos casques et nos vestes sur les motos, est-ce nécessaire ?

        Encore merci

        Estelle & Adrien

        1. Bonsoir

          Je pense que c’est mieux d’anticiper, pour la maintenance de la moto, j’avais pris contact à l’avance pour ne pas être tributaire d’un délai d’approvisionnement, mais pour les pneus, je n’avais rien prévu et en allant faire changer les roulements de direction chez Gs motos, le magasin Mototechnik Chile juste à côté avait en stock 2 trains de pneus dans mes dimensions, 1 jeu de Tourance et un autre plus typé TT, mais pour la suite du parcours, les Tourance me convenaient parfaitement.

          De toute façon dans ce genre de voyage j’adopte une conduite très très souple, de manière à économiser la mécanique… pneus, transmission et tout le reste 😉

          Si besoin, voici les contacts, les deux magasins travaillent ensemble, service très pro, ils ont aussi une page FB
          – GS motos (atelier spécialisé BM à Santiago)
          – Mototechnik Chile (accessoires et pièces détachées)

          Pour sécuriser ce que je ne veux pas transporter, le casque par ex,
          j’avais sur la moto un antivol souple de vtt, qui peut éviter les petits larcins.

          Après pour ne pas se balader chargé, je demande souvent si je peux laisser mes affaires quelque part (veste, sacoche de réservoir, casque) et j’ai toujours trouvé quelqu’un qui acceptait gentiment de garder mes affaires dans un coin.

          Après je n’ai eu aucun souci de vol sur la moto, mais tout est enfermé dans les top case

          Voili, A+
          Christophe

          1. Bonsoir,

            A nouveau, merci pour ces infos. Nos motos arriveront par voie maritime à Valparaiso, ce qui constituera notre point de départ et d’arrivée. Nous tâcherons donc de trouver un garage en Argentine.

            Bonne soirée et bons voyages 🙂

            Estelle & Adrien

  5. Bonjour Christophe,

    j’ai assisté dernièrement lors du travel event de touratech à orange à votre conférence sur votre super voyage en Amérique du Sud.

    J’ai appris que vous avez transporté votre moto via la voie maritime jusqu’à lima au Pérou pour l’aller et la voie aérienne pour le retour en partance de Buenos Aires en Argentine.

    Ayant c’est 2 capitales comme point de chute, j’aurais aimé en savoir un peu plus sur les démarches administratives et connaître les contacts qui vous on permis le transport de votre moto.

    Cordialement florian.

    Voici mes coordonnées
    Mr Lubac florian
    28, boulevard du royal
    74500 Evian Les Bains
    Tel 06.66.30.34.60

    1. Salut Florian,

      Merci pour ton message, pour l’expédition, j’ai fait appel à la société TCC (Total Care Cargo) basée à Marseille,je t’envoie des coordonnées détaillées par mail.

      Pour le retour à partir de Buenos Aires, il s’agit de DakarMotos, tu peux joindre Javier et Sandra via leur site Internet.

      Dans les points importants, il est nécessaire de vérifier au départ de la France que la moto est envoyée en exportation temporaire, afin que l’on ne te demande pas de payer la TVA correspondant au prix de ta moto lors du retour. Le carnet ATA, même s’il n’est pas obligatoire pour les pays traversés, peut-être utile pour cela.

      Au Pérou, il m’a fallu 4/5 jours pour récupérer la moto, fournir pas mal de paperasse et faire preuve de patience, sachant que tu ne pourras pas probablement pénétrer dans l’entrepôt de stockage, il te faudra louer les services d’un agent en douanes qui fera les démarches pour toi. Entre le taxi, la documentation, le notaire pour certifier les copies, l’agent en douane, les frais de stockage et inviter tout le monde au resto 😉 cela m’a coûté dans les 300 euros.

      On pourra s’appeler pour en discuter si tu veux

      A+
      Christophe

      Ci-dessous, le panneau d’affichage listant les formalités à accomplir dans la douane de Callao, le port de Lima – Pérou 2014

      Formalités douanières moto, Callao, Pérou - 2014

  6. Bonjour Christophe, j’ai assisté à ta conférence sur Amérique du Sud à Orange. Désolé j’ai du partir un peu vite car je souhaitais rencontrer un tour opérator avant qu’il ne s’en aille. Tes photos était de qualité et ton commentaire posé. Je suis d’accord avec toi, ce qui compte dans le voyage c’est le voyage et non pas la course au matériel : un 600 peux parfaitement faire l’affaire. le plaisir ne sera pas meilleur parce qu’on roule sur un 1200 voir plus…Espère avoir le plaisir de recroiser ton chemin ! bonne route.

    1. Bonjour Florent,

      Merci pour ton message, c’est vrai que c’est un message qui me tient à coeur,
      on peut aussi faire de grands voyages et de belles rencontres sans une débauche de moyens !

      C’est important de ne pas l’oublier !

      Bonne route aussi et plein de bonnes choses pour tes projets
      Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *