Lecteur gps/smartphone, navigation à moto sur le salar d'Uyuni, Bolivie - 2014

GPS et navigation tout-terrain à moto

Support de smartphone/GPS pour le voyage à moto et la navigation tout-terrain

Pour tout voyage à moto, et encore plus au long cours, je pense qu’il est souhaitable de ne pas multiplier les équipements électroniques et les accessoires qui vont avec pour des raisons évidentes de poids et de simplicité.

Pour cette raison, je souhaitais m’orienter vers un smartphone couplé à une application de navigation GPS lors de la préparation de mon voyage en Amérique du Sud.

J’avais auparavant pu tester un GPS Garmin map 76, qui est un excellent produit mais ce n’est pas un modèle spécifique moto et à mon sens la taille de l’écran est vraiment insuffisante pour une utilisation à moto. Les quelques tests que j’ai pu réaliser en randonnée m’en ont convaincu.

Gps Garmin map 76S sur KTM 640 LC4
Gps Garmin map 76S sur KTM 640 LC4

Autre point faible, les cartes Garmin sont très coûteuses, doublé du fait que cela représentait un équipement supplémentaire, des accessoires… J’ai abandonné cette option.

Pour ceux qui seraient intéressés, j’ai toutefois pu trouver des cartes d’Amérique du Sud, exploitables sur les gps Garmin sur ce site.

Le support/lecteur

Ayant fait l’acquisition pour le voyage d’un smartphone Sony Xpéria Z1, en partie pour la taille de son écran qui devrait permettre une lecture facilitée ainsi que sa résistance à l’eau et à la poussière, j’ai donc recherché les produits susceptibles de convenir et j’ai trouvé mon bonheur dans la gamme Givi, qui propose un support qui semble tout à fait fonctionnel.

Détail du lecteur gps/smartphone, navigation à moto sur le salar d'Uyuni, Bolivie - 2014
Détail du lecteur gps/smartphone, navigation à moto sur le salar d’Uyuni, Bolivie – 2014

La pochette pour le smartphone est parfaite, mais par contre le bras support, avec son système de clipsage, m’a tout de suite semblé très faible et fragile pour une utilisation intensive et en tout-terrain.

Ce système manque également de possibilités d’orientation une fois fixé au guidon, on oublie donc totalement le support d’origine Givi.

La solution va passer par les produits Ram-Mount, c’est un système de rotules et de bras combinables entre eux pour former des supports orientables.

Système à rotule Ram-Mount
Système à rotule Ram-Mount

Il existe des brides pour fixation au guidon, des bras de différente longueur et des rotules avec un plateau permettant d’envisager tout type de fixation, c’est exactement ce qu’il me faut !

Le support plastique clipsable d’origine de ma pochette Givi se démonte facilement et va être avantageusement remplacé par un plateau universel à rotule Ram-Mount, la fixation se faisant avec 3 vis à têtes plates et des écrous nylstop. Il est même possible récupérer 2 trous sur les 4 d’origine, les 2 restants seront obturés avec un peu de mastic silicone noir.

Lecteur smartphone/gps givi monté sur ram mount Touratech
Lecteur smartphone/gps givi monté sur ram mount Touratech

Avec une rotule bridée sur le guidon et un bras de 15 cm, cela fait un support parfaitement fonctionnel et orientable à volonté. Le démontage est également très rapide, desserrer le bras et débrancher le câble usb d’alimentation.

Attention, il est toutefois important de vérifier que le support est solidement fixé, correctement serré, et que sa présence ne peut gêner en rien la rotation du guidon.

La pochette possède aussi une sangle de sécurité avec attache rapide qu’il est possible de passer autour de la barre centrale du guidon, par sécurité, mais je n’ai jamais eu le moindre souci de ce côté là, après 26000 km.

Lecteur smartphone/gps Givi
Lecteur smartphone/gps Givi

Vue de l’ensemble monté sur la moto, le lecteur est totalement dans le champ de vision. Seul bémol, il est bien évidemment nécessaire de poser un gant pour effectuer des manipulations sur l’écran, encore qu’avec des gants mouillés, l’interface tactile fonctionne.

BMW F650 GS Dakar, commandes et vue du support de sacoche Bagster easy
BMW F650 GS Dakar, commandes et vue du support de sacoche Bagster easy

Pour augmenter l’autonomie du smartphone, j’ai installé au guidon un bloc d’alimentation que l’on peut trouver sur un site d’enchères très connu… Une fois branché en direct sur la batterie, avec un interrupteur, ce type d’alimentation offre 2 sorties, une USB et une pour prise allume-cigare.

Du fait de l’emplacement latéral de la prise USB du smartphone, il est nécessaire d’utiliser un câble micro USB coudé.

Câble USB/micro USB coudé
Câble USB/micro USB coudé

Cette alimentation est relativement indispensable car la consommation de la puce GPS est vraiment importante et puis cela permet aussi de recharger le smartphone en roulant si besoin.

Prise usb/allume-cigare montée sur le guidon
Prise usb/allume-cigare montée sur le guidon

L’application de navigation

Le choix est important dans les applications de navigation gps Android.

Logo Android
Logo Android

Je me suis naturellement orienté au départ vers la version Android de Ozi explorer que je connais bien pour l’avoir déjà utilisé sur un autre système de navigation, mais hormis le fait qu’il me fallait une nouvelle licence pour la version Android, je me suis heurté au problème de trouver des cartes exploitables avec Ozi.

Le forum GPSpassion est une très bonne source dans ce domaine, et j’y ai trouvé beaucoup d’infos et des retours d’utilisation positifs sur une application qui était assez récente mais qui semblait prometteuse, Locus Maps Pro.

J’ai donc téléchargé la version gratuite pour évaluation, les premiers tests m’ont convaincu et je suis rapidement passé à la version Pro .

Quelques captures d’écran

Capture d'écran Locus Pro 30km
Capture d’écran Locus Pro 30km

Mais l’atout principal de Locus Pro, c’est de proposer en téléchargement des cartes vectorielles d’excellente qualité pour un coût tout à fait raisonnable. Au moment où j’écris ce post, l’application coûte 7,5 euros et pour 3 euros, on peut télécharger pour environ 5 Go de cartes, soit au moins 4 pays tels que Pérou, Bolivie, Chili et Argentine.

Capture d'écran Locus Pro 10km
Capture d’écran Locus Pro 10km

L’outil est extrêmement puissant et offre énormément de fonctionnalités, mais il est tout à fait possible de l’utiliser graduellement, se géolocaliser, entrer un point de destination et naviguer sont des opérations simples à effectuer.

Capture d'écran Locus Pro 1km
Capture d’écran Locus Pro 1km

Cette application fonctionne avec des cartes vectorielles « offline » embarquées qu’il est possible de stocker sur la carte sd du téléphone et sans faire appel à une connexion internet, ce qui est primordial.

Il est aussi possible de trouver des cartes téléchargeables gratuitement, mais je ne les ai pas testées.

Il existe sûrement d’autres solutions très satisfaisantes, et je n’ai pas d’actions chez Locus, mais j’ai trouvé que c’était un produit d’un excellent rapport qualité/prix pour mon utilisation. Je vous laisse vous faire votre idée. Seul inconvénient pour moi, je n’avais plus l’appareil photo du smartphone disponible immédiatement lorsque j’utilisais le GPS 😉

N’hésitez pas à nous faire partager vos retours d’expériences
Christophe

Lecteur gps/smartphone, navigation à moto sur le salar d'Uyuni, Bolivie - 2014
Lecteur gps/smartphone, navigation à moto sur le salar d’Uyuni, Bolivie – 2014

7 réflexions au sujet de « GPS et navigation tout-terrain à moto »

  1. Bonjour Christophe,

    Pour le système de montage sur la moto tu oublies aussi Touratech qui offre pas mal de solution.
    Pour les cartes il y a aussi les cartes de OpenStreetMap, gratuites et très précises : http://garmin.openstreetmap.nl/
    J’ai utilisé ces cartes dans mon GPS un vieux et solide 276C de Garmin, pour mon voyage en Amérique du Sud et aussi pour l’Europe et le Marco

    Damien

    1. Salut Damien,

      Merci pour ce retour d’expérience, c’est vrai qu’il y a aussi beaucoup de possibilités chez Touratech et d’ailleurs ce sont eux qui distribuent le système Ram-Mount.

      Après j’aime bien le principe de réduire au maximum le matériel et exploiter le GPS de son smartphone permet de s’affranchir d’un appareil dédié uniquement au guidage…

      Mais comme tu le dis, un bon vieux Garmin, cela reste tout de même une excellente solution.

      A+
      Christophe

      1. slt Christophe,je pars avec un pote au mois de décembre au chili, le problème pour nous c’est le transport moto, si tu pouvais me donner des conseils et surtout comment a tu fais !!!! merci pour ta réponse.

        1. Salut Gilbert,

          Pour le transport aller, j’ai fait appel à une entreprise de transport de Marseille, TCC Logistics, qui m’a proposé un transport par bateau depuis Barcelone vers Lima au Pérou. Je t’enverrai les coordonnées de mon contact par mail, ils peuvent sûrement aussi te proposer un transport vers Valparaiso au Chili.

          J’ai donc mis ma moto en caisse, tu peux voir la fabrication de la caisse sur l’article « Comment mettre sa moto en caisse ».
          Ensuite je l’ai livrée à Marignane, et elle a fait Marignane – Barcelone en camion avant d’embarquer sur un cargo.

          Pour le retour, je suis rentré depuis Buenos Aires en Argentine, avec l’aide de DakarMotos qui m’a aidé à rapatrier la moto par avion vers Barcelone.

          Voilà, n’hésites pas si tu as besoin d’autres infos

          A+
          Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *